Rue du Télégraphe et rue Claude Chappe dans le Dictionnaire Historique des rues de Nanterre

TELEGRAPHE (rue du)

Voie longue de 105 mètres commençant rue Paul Vaillant Couturier et se terminant rue des Chèvremonts. C’est la partie basse – route stratégique n° 19 – du sentier du Télégraphe qui deviendra rue lors de sa mise en viabilité en 1933.

 Article de la S.H.N. publié dans Nanterre info

TELEGRAPHE (sentier du)                                 

Le sentier, long d’environ 500 mètres, prenait route du Calvaire – l’actuelle rue Paul Vaillant Couturier – au droit de la rue des Plaideurs, serpentait sur les glacis du fort du Mont-Valérien et rejoignait, au lieu-dit « les Cabines », la route stratégique contournant la forteresse – aujourd’hui le boulevard Washington à Suresnes.
Il devait son nom à la ligne télégraphique Paris-Brest que Claude Chappe avait entrepris de construire à la demande du Directoire en 1798. Le deuxième des 55 relais avait été édifié au sommet du Mont-Valérien et la tour, qui lui servait de support était encore visible en 1943 date de sa démolition par les Allemands.
A noter, qu’après de longues négociations, les nanterriens bénéficièrent, dès 1865, de communications télégraphiques avec Paris.
La partie basse du sentier deviendra la rue du Télégraphe au début des années 1930 et la partie restante sera déclassée par délibération du Conseil municipal du 3 juin 1970. Son emprise disparaîtra dans l’aménagement, par la ville de Suresnes, du stade Jean Moulin.

CHAPPE (rue Claude)

Voie en impasse de 42 mètres de long partant de l’avenue Fontaine de Rolle qui elle-même relie l’avenue Clemenceau à l’avenue Joliot-Curie.
Cette petite voie issue d’un lotissement pavillonnaire privé fut classée dans le domaine public communal en 1944.
Elle fut dénommée en mémoire à l’ingénieur français (1763-1805) qui, avec ses frères réalisa le premier système de télégraphie aérienne.
A la demande du Directoire en 1798, Claude Chappe entreprit la construction de la ligne télégraphique Paris-Brest dont le 2ème des 55 relais se trouvait à Nanterre sur le Mont-Valérien. Une voie de ce quartier porte d’ailleurs le nom de rue du Télégraphe, et, un lycée d’enseignement professionnel porte celui du célèbre inventeur.

La tour Chappe, sur le Mont Valérien
avant sa démolition par l’armée allemande en 1943.

 

Ce contenu a été publié dans Bulletins de la SHN, Dictionnaire historique des rues de Nanterre, Rues, Thématiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.