Le Collège de Nanterre aux XVIIe et XVIIIe siècles – avril 2019

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, il existait, dans l’actuel parc des Anciennes-Mairies près de la rue Maurice-Thorez, un bâtiment très important, édifié par l’abbaye de Sainte-Geneviève.  Cette bâtisse, d’une grande qualité architecturale, qui devint le Collège royal de Nanterre, pouvait accueillir plus d’une centaine de pensionnaires. Elle fut démolie pendant la Révolution.
Le 16 mars 1642, deux cents Nanterriens, bien armés, tambour battant, conduits par un capitaine et les officiers de la Milice se rendent au-devant de la reine Anne d’Autriche, qui séjournait à Saint-Germain-en-Laye. Au pont du Pecq, à l’arrivée de la souveraine et de toute sa cour, ils font tous une décharge de leurs armes à feu, puis ils conduisent en bon ordre, le cortège royal jusqu’à Nanterre. La reine vient ce jour poser solennellement la première pierre du séminaire de Nanterre, futur Collège royal. La cérémonie, qui se déroule au son des cloches, des flageolets, des flûtes et des tambours, se termine par l’ouverture de deux «muids» de vin pour que les officiers de sa majesté, les soldats de la Milice nanterrienne et toute l’assistance puissent boire à la santé de la reine.
Pour lire la suite, cliquer sur l’image ci-dessus

Prolonger la lecture

 

La réponse à une devinette de la Société d’Histoire de Nanterre

 

Ce contenu a été publié dans Articles de la Société d'Histoire dans Nanterre Info, Des origines à nos jours..., Histoire de Nanterre, Publications de la SHN. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.