Bienvenue

 sur le site internet
de la Société d’Histoire de Nanterre (S.H.N.)

Les actualités de la Société d’Histoire de Nanterre
septembre 2019

.

Conférence de la SHN sur le sauvetage des archives de la Papeterie de la Seine à Nanterre le 15 octobre 2019 à 18h – Entrée libre

.

 La Lettre mensuelle de la SHN n°96 d’octobre 2019..

 Retour haut de page

.

Les  derniers articles de la SHN parus dans le journal municipal Nanterre info

 Retour haut de page

    • .

      Les nouvelles publications de la S.H.N.

      Bulletin n° 60 – Nécropoles et cimetières de Nanterre, à travers son histoire (Robert OULIAC)

    • Disponible à La Société d’Histoire, Villa des Tourelles, 9 rue des Anciennes- Mairies – Nanterre

      Bulletin n° 61 –  Photos du bidonville de la rue la Garenne (Jean POTTIER)Disponible à La Société d’Histoire, Villa des Tourelles, 9 rue des Anciennes- Mairies – Nanterre

    • Bulletin n° 62 – De la Maison de Nanterre au CASH Hôpital Max-Fourestier. De la correction à l’action médico-sociale (Robert CORNAILLE)

      Disponible à La Société d’Histoire, Villa des Tourelles, 9 rue des Anciennes- Mairies – Nanterre

       Retour haut de page

.

La Lettre de Rentrée 2019 de la Société d’Histoire de Nanterre:

Activités nature et calendrier, publications, … Retour haut de page

  • .

.

Un abri antiaérien a été mis au jour par l’Inrap sur le site des anciennes Papeteries de la Seine. Nicolas Samuelian, archéologue et Nanterrien,  revient sur cette découverte.La tranchée-abri se rattache à la notion de « défense passive » qui a commencé à émerger dès les années vingt, dans le climat d’inquiétude et d’insatisfaction laissé par le traité de Versailles. On s’inquiétait de savoir comment protéger les populations civiles, notamment en cas d’un nouveau conflit avec l’Allemagne. En avril 1935, une loi a été votée qui organisait la défense passive et les mairies ont dû faire l’inventaire de tous les abris naturels qu’elles pouvaient mettre à disposition des civils : caves d’immeuble, couloirs de métro et carrières. En cas d’absence de ces abris naturels, il fallait prévoir des constructions ex-nihilo, comme cette tranchée-abri qui a été découverte à Nanterre, le long de l’ancienne rue Bezons dans l’alignement des bâtiments d’habitation de la papeterie. L’abri a été construit spécialement pour les familles des ouvriers qui étaient logées dans 25 petits pavillons de type « coron » à proximité de leur lieu de travail. Entre l’A86, le viaduc du RER A et la maison d’arrêt de Nanterre, ce site semble très désolé aujourd’hui, mais il était habité à l’époque et proche d’un site stratégique où l’on construisait des avions militaires (terrain d’aviation de la Folie, actuel campus de l’Université Paris 10 Nanterre), ce qui faisait donc encourir un risque aux populations civiles.

Pour lire la suite cliquer sur l’image ci-dessus.