Joseph Hazard. De l’Abbé au Général. De Nanterre à la Vendée et à l’Italie. – septembre 2018

Une rue de Nanterre porte le nom de l’abbé Hazard, né à Paris en 1750. Mais ce n’est pas comme religieux que celui-ci a acquis une certaine notoriété, mais bien comme militaire.
Du Hazard religieux, la chronique pourrait retenir son discours à l’adresse de Mgr Pigneau de Behaine, évêque d’Adran (capitale de la Cochinchine), à l’occasion du couronnement de la Rosière de Suresnes, en 1787. Ce prélat est réputé être fort apprécié de Louis XVI.
Mais quand Hazard arrive à Nanterre, c’est pour créer et diriger une école militaire, destinée aux jeunes gens de la noblesse, dans les bâtiments de l’ancien collège royal. Mission que le roi Louis XVI formalise dans des lettres patentes du 1er février 1789.
Le financement des travaux de rénovation et d’extension des bâtiments s’élève à de 30.000 livres que Hazard avance, escomptant amortir cet engagement financier par le niveau élevé des pensions demandées aux parents des élèves.
Pour lire de la suite, cliquer sur l’image ci-dessus.

Prolonger la lecture

La devinette de la Lettre 72 de la SHN concernant Joseph Hazard

 Réclamation de l’abbé Hazard  auprès de l‘Assemblée Nationale à propos du Collège de Nanterre.

Dictionnaire biographique des généraux et amiraux de la Révolution et de l’Empire (1792 -1814).

Laisser passer attribué au général Hazard

Ce contenu a été publié dans Articles de la Société d'Histoire dans Nanterre Info, Publications de la SHN, Révolution de 1789. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.