Le Journal de Nanterre – année 1903

Journal_de_Nanterre_8emeAnnee_1_1903Année 1903

.
Tous les numéros du Journal de Nanterre numérisés et stockés
sur le site internet de la Société d’Histoire de Nanterre

avec accès direct aux numéros du journal en cliquant sur le titre.

Pour améliorer le confort de lecture, il convient d’agrandir le fichier pdf ouvert avec les touches + et – situées, selon les  navigateurs Internet utilisés (Internet Explorer, Google Chrome, Firefox, …) soit en haut , à gauche ou en bas de de la fenêtre de lecture.

 

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 1 – dimanche 4 janvier 1903

Conseil municipal du 29 décembre 1902 : question de l’instauration d’un octroi pour permettre le dégrèvement des contribuables, réunion de la commission scolaire (cours pour adultes), – Jugement d’un ancien cafetier de Rueil (M. Mazeaublanc) accusé d’homicide volontaire sur la personne de sa femme : le jury prononce l’acquittement de M. Mazeaublanc, – Article sur le rendement des impôts.

 Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 2 – dimanche 11 janvier 1903

Publication d’un article paru dans l’Echo d’Argenteuil, intitulé « Les victimes de l’Inquisition », – La Société « La Ruche » à laquelle il avait été appel, entre autres, pour l’acquisition d’une lanterne à projections, ne répond pas favorablement à la demande de M. Girault, directeur de l’école communale de Nanterre et explique pourquoi, – Conseil municipal du 29 décembre dernier (suite) : suite du budget finances, emprunt de 100 000 F remboursable en trente ans pour diverses entreprises, – Article sur la perception de l’impôt sur les valeurs mobilières.

 Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 3 – dimanche 18 janvier 1903

 Tribune parue dans « Le Réveil de Seine-et-Oise » sur les élections récentes, – Tribune libre : M. Girault, directeur de l’école communale de Nanterre répond au Conseil d’administration de la Société « La Ruche » et dit qu’il a obtenu de l’administration municipale tout l’appui qu’il avait sollicité !, – Conseil municipal du 29 décembre 1902. Divers points sont évoqués : alignements de chemins et rues, fourniture de nourriture aux indigents, nécessité de réglementer les dimensions des boîtes ménagères dites « poubelles », lecture d’un rapport important sur le répartement des contributions directes en 1903.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 4 – dimanche 25 janvier 1903

 Tribune parue dans « Le Réveil de Seine-et-Oise » sur les antinationaux, – Avis d’enquête de commodo et incommodo pour une autorisation d’installation par M. Brun d’une vacherie au 72, avenue de la République, – Société Républicaine des Conférences populaires : annonce d’une conférence sur le sujet suivant : « De l’inégalité dans les diverses positions sociales », – Suite de la publication d’un article paru dans l’Echo d’Argenteuil sur « Les victimes de l’Inquisition ».

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 5 – dimanche 1 février 1903

 Tenue de la première assemblée générale statutaire de la section des Prévoyants de l’avenir, – Publication du texte du discours prononcé à la Chambre par Jean Jaurès, – Union syndicale du Commerce et de l’Industrie de Rueil et du canton de Marly : compte-rendu de la réunion du Conseil d’administration du 16 janvier.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 6 – dimanche 8 février 1903

 Legs Lemaître : réunion sous la présidence de M. Gautier, maire, pour procéder à la désignation de trois personnes appelées à recevoir la rente mensuelle de 20 F, en remplacement de Mme Garnier et de MM. Didelot et Lecomte, décédés, – Société de Secours mutuels : au cours d’un banquet, cette société a fêté ses 42 ans d’existence et les 100 000 F constituant son actif social. Après les discours, distinctions et médaille ont été attribuées, – Suite de la publication du texte du discours prononcé à la Chambre par Jean Jaurès, – Compte-rendu d’un accident de tramway survenu à la halte Halévy, accident qui donne lieu à une mise au point concernant la sécurité des voyageurs. Un autre accident du même genre et tout aussi effroyable est conté avec le tramway de l’Etoile.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 7 – dimanche 15 février 1903
Tribune suite à « l’attaque haineuse » faite à la tribune de la Chambre contre les instituteurs primaires, – Information sur la mise à disposition du public des plans et états parcellaires des terrains nécessaires pour l’établissement des usines et filtres destinés à l’épuration des eaux distribuées aux communes de la presqu’île de Gennevilliers, – Discours prononcés par MM. Dupiers et Chevallier à l’occasion des obsèques de M. Eugène Daveau, décédé à Saint-Malo, – M. Girault, directeur de l’Ecole du Centre remercie pour les dons faits en faveur de l’œuvre des Conférences populaires et scolaires avec projections à l’électricité : les 350 F permettront de faire immédiatement l’installation pour leurs projections lumineuses, – Bibliothèque populaire : au cours de l’assemblée générale, le secrétaire du Comité a donné lecture du rapport sur la gestion morale et financière de la bibliothèque de l’année écoulée. Malheureusement, le nombre de sociétaires a baissé. Un point est fait sur les préférences de lecture, une forte proportion allant vers les romans plutôt que vers des livres … réellement utiles !

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 8 – dimanche 22 février 1903

 Publication d’une lettre circulaire d’un membre de la Ligue des voyageurs de la Compagnie des Chemins de fer de l’Ouest, – Sapeurs-pompiers : discussion d’un projet de loi relatif à la répartition des subventions allouées aux communes pour les pensions et les secours attribués aux sapeurs-pompiers trop âgés ou victimes d’un accident de service, – Inauguration à l’école de garçons d’une section de la Société de Propagande coloniale dont le but est de faire connaître et aimer les colonies, – Société de Secours mutuels : l’assemblée générale s’est tenue sous la présidence de M. Gautier, maire. L’état des recettes et dépenses a été présenté. Distinctions et médailles ont été distribuées et dix nouveaux membres ont été admis.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 9 – dimanche 1 mars 1903

 Editorial signé Louis Vigneron sur le centenaire d’Edgard Quinet, décédé le 27 mars 1875 et né à Bourg le 17 février 1803, – Compte-rendu de la réunion du comité du 19 février de l’Union des Commerçants et Industriels de Nanterre qui parle du concours de pompes pour lequel la municipalité a versé 2 000 F mais que cette somme est destinée aux dépenses de l’inauguration des bâtiments à l’usage des pompiers et des gymnastes. D’autres lots sont trouvés, – Nécrologie de M. Pujols, membre de la section de Nanterre des vétérans des Armées de Terre et de mer.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 10 – dimanche 8 mars 1903

 Tribune sur une heureuse initiative qui devrait permettre à un petit fonctionnaire d’être entendu quand il propose des améliorations pour supprimer des formalités inutiles et pour simplifier les écritures au ministère des Finances : une association a été créée en ce sens, – Banquet annuel du Syndicat de la presse suburbaine : plusieurs discours ont été prononcés et quelques distinctions ont été remises, entre autres M. Huby, directeur du Journal de Nanterre et de la Gazette de Rueil, secrétaire de l’Union des Commerçants et Industriels de Nanterre et secrétaire de la Fanfare municipale des Sapeurs-pompiers a été nommé officier d’Académie, – Conférences populaires de Nanterre : Mlle Rocher, professeur d’histoire a fait une conférence sur la Russie et les origines de l’Alliance franco-russe, – Compte-rendu de la première audition musicale littéraire qui a eu lieu dans la salle des fêtes de la mairie, – Conseil municipal du 21 février : plusieurs communications ont été faites sur différents sujets et différentes propositions ont été faites par MM. les conseillers.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 11 – dimanche 15 mars 1903
Banquet de la presse suburbaine du 5 mars 1903 : suite du compte-rendu avec la liste des présents (et des excusés) et clôture du banquet par le discours de M. Mougeot, ministre de l’Agriculture, – Information de la mairie qui fait savoir aux contribuables que l’augmentation des impôts qui a lieu cette année, provient du passage de la commune dans la catégorie des villes ayant une population de 10 000 à 20 000 habitants, laquelle catégorie entraîne une taxe plus élevée pour les contributions des portes et fenêtres, patentes, billards, chevaux et voitures et autres taxes assimilées, – L’inauguration des nouveaux bâtiments communaux servant à la remise des pompes, à la gymnastique et au tir est fixée au dimanche 30 août, – Conseil municipal du 21 février (suite) : le maire indique qu’une enquête parcellaire des terrains à exproprier sur le territoire de Nanterre et nécessaires à l’installation des usines et bassins filtrants en vue de l’épuration des eaux distribuées dans les communes de la presqu’île de Gennevilliers, a été réalisée. Divers travaux sont approuvés.

 Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 12 – dimanche 22 mars 1903
Editorial sur des mésaventures qui sont arrivées aux commerçants s’étant laissés endoctriner par des courtiers des maisons dites Timbres-primes, – Article sur la santé du soldat de l’armée française et la nécessité de montrer la plus grande sévérité pour le choix des hommes au moment du recrutement, – Société de Propagande coloniale : M. Van Cassel qui a passé plus de deux ans au Soudan où, avec plusieurs missions, il a exploré le Haut Sénégal et le Moyen Niger, a fait une intéressante conférence à travers nos possessions soudanaises. Il a aussi traité de la condition sociale de la femme indigène puis de l’importance économique et commerciale de nos possessions d’Afrique occidentale, – Union des Commerçants et Industriels de Nanterre : lors de l’assemblée générale, on revient sur les fêtes organisées pour l’inauguration des nouveaux bâtiments à l’usage des pompiers et des gymnastes et sur le concours de pompes et il est demandé de restreindre le plus possible l’allocation demandée par la municipalité afin de permettre d’organiser, l’an prochain, une autre fête.

 Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 13 – dimanche 29 mars 1903
Une nouvelle société de trompettes, « L’Avant-Garde de Nanterre » est créée le 21 mars 1903. M. Lachant en assume la présidence provisoire. Ce sont les trompettes de La Nanterrienne qui constituent cette nouvelle société. Les deux premiers articles des statuts sont publiés, – Compte-rendu du punch organisé par la Fédération des Comités radicaux et radicaux-socialistes de la Seine, – Union des Commerçants et Industriels de Nanterre : suite du compte-rendu de l’assemblée générale du 6 mars au cours de laquelle est renouvelé le tiers des membres du bureau. Le bureau est présidé par M. Gauss, – Union Syndicale du Commerce et de l’Industrie de Rueil et du canton de Marly : au cours de la réunion du Conseil d’administration, celui-ci vote l’adhésion au Parti Commercial et Industriel français. D’autres sujets sont évoqués comme une demande faite à la Compagnie des tramways mécaniques pour obtenir au plus tôt la mise en exploitation de la ligne du Pecq à Rueil-Ville.

 Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 14 – dimanche 5 avril 1903
Editorial sur l’amélioration du service de trains sur la ligne de Saint-Germain, – Economie politique et économie sociale : c’est le titre de la tribune libre signée de G. Potron, – « La Nanterrienne », société de gymnastiques, de tir et d’exercices militaires, a tenu son assemblée générale et procédé au renouvellement du bureau (M. Bizot, reste président), – Le Syndicat de la presse suburbaine publie la liste de ses membres (M. Dhavernas, directeur du Journal d’Asnières et de la Banlieue-Ouest, est président).

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 15 – dimanche 12 avril 1903

 Editorial sur les nouveaux abonnements ouvriers que la Compagnie des chemins de fer a réussi à faire homologuer et sur la lettre adressée par M. Monin d’Argenteuil à M. le Ministre des travaux publics, – Compte-rendu du banquet organisé par le Parti radical et radical-socialiste, placé sous la présidence de M. Féron, député, en l’honneur des camarades qui ont obtenu des distinctions honorifiques. M. Charles Riedmann, président du Comité d’Action et de Défense républicaines a prononcé un long discours qui est reproduit dans cette édition, – Marché aux comestibles : il est procédé en mairie à l’adjudication publique d’exploitation pour une durée de dix ans, à compter du 1er mai 1903, – « La Nanterrienne » : suite de l’assemblée générale, au cours de laquelle le président fait l’éloge des « dévoués » de la première heure (la société va avoir vingt ans) et des distinctions dont ils ont récemment bénéficié.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 16 – dimanche 19 avril 1903
Anecdote assez amusante concernant les frais qu’entraîne une condamnation en simple police et pour laquelle une réforme paraît utile : une amende de 6 F coûte en fait au contrevenant 20,50 F ! L’auteur de cette anecdote espère que les gendarmes agiront plus paternellement et que, eux qui touchent 80 F et quelques francs par mois, réfléchiront sur l’impact d’une telle amende sur leur propre solde et sur la manière dont il pourrait ainsi nourrir leur famille ! – Publication de la liste des quatre aspirantes au Rosiérat de l’année 1903, – « L’Epinoche » : un groupe de pêcheurs à la ligne désireux de former à Nanterre une section de l’Epinoche s’est créé et a élu son président, M. Baillet, son trésorier, M. Bouy et son secrétaire, M. Bulot, – « La Nanterrienne » : suite et fin du rapport annuel présenté par son président : un bilan complet est donné avec les résultats obtenus au cours des années 1901 et 1902.

 Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 17 – dimanche 26 avril 1903
A dater du 3 mai prochain, la direction politique et la gérance du Journal de Nanterre appartiendront au Comité d’Action et de Défense Républicaines. Edmond Huby remercie les abonnés et les fidèles lecteurs qui l’ont suivi depuis huit ans, – Publication par la mairie de Nanterre d’un arrêté relatif à l’enlèvement des ordures ménagères, – Mlle Joséphine-Eugénie Carbonnet, blanchisseuse a été choisie par le Conseil municipal de Nanterre comme Rosière de 1903, – Société de Propagande coloniale : la prochaine conférence aura pour sujet : « Le Canada et la tradition française », – Le concours national de manœuvres de pompes, de gymnastique et de tir, organisé par la ville de Nanterre à l’occasion de l’inauguration des bâtiments communaux (gymnase, remise des pompes et stand) coïncidera avec la fête d’automne du quartier de la gare, – Union syndicale du Commerce et de l’Industrie de Rueil et du canton de Marly : au cours de l’assemblée générale, le président donne connaissance de trois affaires litigieuses qui lui ont été soumises par des sociétaires et qui font ressortir les procédés déloyaux employés par certains intermédiaires peu scrupuleux pour abuser les commerçants et industriels et les escroquer.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 18 – dimanche 3 mai 1903
Le Comité d’Action et de Défense républicaines qui va assurer la direction exclusive et la gérance du Journal de Nanterre, expose sa politique et la chartre rédactionnelle du journal, – Sous le titre « Vive l’Almée ! », plusieurs personnes s’expriment sur la venue en France d’Edouard VII, – En 1877, la Compagnie des Eaux de la banlieue avait consenti, à la suite de pourparlers avec la commune de Nanterre, le partage avec celle-ci de l’excédent des bénéfices de son exploitation lorsque cet excédent dépasserait 10% du capital action. Mais la Compagnie des Eaux négligea de fournir ces comptes. S’en suivent divers échanges qui conduisent à une régularisation des comptes (somme due voisine de 130 000 F), – Association des Dames françaises : assemblée générale sous la présidence de Mme Foix, au cours de laquelle le maire M. Gautier a retracé le but charitable et les services rendus par l’Association. La réunion a été suivie d’un concert, – Union syndicale du Commerce et de l’Industrie de Rueil et du canton de Marly : le président rend compte des études faites pour la création d’une gare du chemin de fer l’Ouest sur Rueil-Avenue et des démarches pour l’établissement d’un circuit téléphonique entre Rueil et Saint-Germain-en-Laye.

 Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 19 – dimanche 10 mai 1903
Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Article de Louis Vigneron sur la visite d’Edouard VII, roi d’Angleterre, – Détails de l’augmentation des contributions directes en 1903 des Nanterriens, – Une anecdote racontée par un journal d’Ille-et-Vilaine, « Le Petit Rennais » au sujet d’un frère d’une école libre qui, s’étant marié, a délaissé l’école de la commune de Tinténiac ! – Article sur la peur de l’instruction laïque alors que celle-ci « travaille à l’émancipation totale des citoyens », – Retour sur une loi ayant pour effet d’assurer efficacement la création de sociétés de gymnastique, – Germinal : programme de l’Université populaire (rue Sadi Carnot) pour le mois de mai 1903.

 Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 20 – dimanche 17 mai 1903
Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Editorial d’Albert Lenfant sur la loi sur les congrégations et l’assistance privée, –  Une question est posée au sujet du chemin existant entre l’usine à gaz et la Seine qui n’est plus accessible par les habitants, alors qu’un quai de 15 m de large aurait pu être aménagé ! – Société de propagande coloniale : la conférence de M. Leymarie sur le Canada a été largement suivie.

 Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 21 – dimanche 24 mai 1903
Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Editorial sur la politique « bien comprise », – Quelques notions indispensables pour bien comprendre les finances municipales, – Article sur le jardin public de la Gare, aussi désigné sous le nom de « square » que la Compagnie de l’Ouest loue actuellement à la commune, – Programme de la Fête du couronnement de la Rosière, – Enquête de commodo et incommodo pour l’autorisation d’installation d’une vacherie, rue du Tir, – Conseil municipal du 20 avril : Mlle Carbonnet est élue Rosière, recouvrement des sommes dues à la commune dans les bénéfices de la Compagnie des Eaux, agrandissement du cimetière et plusieurs autres sujets, – La Compagnie des tramways mécaniques, concessionnaire de la ligne du Pecq à Courbevoie, annonce qu’elle a l’intention d’ouvrir à l’exploitation cette partie de son réseau, non pas en passant par Nanterre mais par Rueil-Ville.

 Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 22 – dimanche 31 mai 1903
Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Les candidats aux élections sénatoriale, législative et au Conseil général, – Deuxième article sur les congrégations et l’assistance privée, – Publication de la photographie (faite par M. Talpain) de Mlle Joséphine-Eugénie Carbonnet, rosière de 1903. Après un rappel de l’histoire du couronnement d’une rosière, des détails sur la cérémonie du couronnement sont donnés ainsi que le programme des jours suivants, – Publication de la lettre de la Ligue des voyageurs de l’Ouest à M. le ministre des travaux publics au sujet du prix des abonnements pour les ouvriers, – Union des Commerçants et Industriels de Nanterre : le but de la réunion est de désigner six membres de l’Union pour quêter, avec les pompiers et les gymnastes, à l’occasion de la fête du 30 août.

 Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 23 – dimanche 7 juin 1903
Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Notes sur les contributions directes (suite), – Deuxième article sur les finances municipales, – Conseil municipal du 27 mai : après un début de séance assez houleux, M. Légeron fait remarquer que la nouvelle école du Plateau, à peine achevée, est déjà trop petite (53 enfants ne peuvent la fréquenter, faute de place !). Le Conseil met à l’ordre du jour l’étude du projet d’agrandissement de ce bâtiment. D’autres sujets sont traités, – Société coopérative « La Ruche » : le bilan de cette société est lu lors de l’assemblée générale. Un projet de révision des statuts préparé par le Conseil d’administration est accepté. Le rapport de la Caisse de solidarité est lu et montre ce que peut l’union contre la misère, – Compte-rendu de la Fête du couronnement de la Rosière.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 24 – dimanche 14 juin 1903

 Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Réponse d’Albert Lenfant, pour le Comité de direction du Journal de Nanterre au directeur du journal « Le Matin », à la suite d’un article injurieux pour Nanterre publié le dimanche précédent : inexactitudes qui semblent entretenir une confusion entre la Maison départementale et la ville de Nanterre, publication de faux chiffres sur la mortalité à Nanterre, etc., – Création d’un abattoir intercommunal : il semble que Nanterre traîne des pieds alors que les communes de Puteaux et Suresnes ont déjà donné leur avis sur ce projet, – Suivent deux articles sur le patriotisme et les congrégations, – Suite du compte-rendu de la Fête du couronnement : lâcher de pigeons, tir des pompiers et de la musique, jeux, fête du Cercle d’armes, feu d’artifice, – Germinal : programme du mois de juin 1903.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 25 – dimanche 21 juin 1903

 Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Suite de la réponse au journal « Le Matin » à la suite de la lettre envoyée pour protester contre la confusion qu’un de ses correspondants semblait s’efforcer d’établir entre notre commune et la Maison départementale. La morale, souligne Albert Lenfant, est qu’il faut inviter la municipalité à faire les démarches nécessaires pour que le nom de Nanterre ne soit pas accolé à celui de la Maison départementale, –  Société de trompettes « L’Avant-Garde » : un conseiller municipal fait circuler une pétition pour interdire les répétitions au nouveau gymnase dit «Vélo Palace» sous prétexte qu’elles gêneraient les habitants du boulevard du Nord, – Résultats du Certificat d’Etudes primaires des écoles communales, – Le concours de manœuvres de pompes à incendie et de gymnastique est fixée au 30 août, – La Société républicaine des Conférences populaires a procédé à la distribution solennelle de ses récompenses.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 26 – dimanche 28 juin 1903
Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Lettre ouverte à M. le ministre des travaux publics au sujet de l’horaire de ses trains de la ligne de Paris à Saint-Germain, sacrifiant ainsi les intérêts des localités entre La Garenne et Saint-Germain, – Adjudication concernant l’agrandissement du cimetière, – D’autres résultats du Certificat d’Etudes primaires (écoles de filles de l’avenue de la République et du Plateau).

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 27 – dimanche 5 juillet 1903
Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – « L’Epinoche », société des pêcheurs à la ligne de la banlieue Ouest de Paris : annonce d’un grand concours de pêche au coup réservé aux membres de la société puis d’un grand banquet avec distribution des récompenses et d’un bal à grand orchestre, – Germinal : programme de juillet 1903.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 28 – dimanche 12 juillet 1903
Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Nécrologie de M. Anselme Caroni, médecin-vétérinaire et conseiller municipal, – La visite du roi d’Italie, Victor-Emmanuel III, à Paris, – A propos de propagande cléricale et de la venue de Madame la baronne Reille, – Au sujet de l’application de la loi sur les congrégations (loi de 1901), – Programme de la fête nationale : concert, bal champêtre, illuminations, fêtes de quartiers, course de bicyclettes, etc., – Adjudication pour la construction d’égout, – Compagnie générale de lumière et traction : modifications dans le capital social et transfert du siège à Nanterre (avenue de Rueil).

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 29 et 30 – dimanche 26 juillet 1903   Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – De nouveaux propos sont tenus sur Nanterre comme étant le réceptacle de toutes les misères physiologiques et morales, inhabitables pour les femmes honnêtes, etc. et disant aux Parisiens tentés de villégiature combien il est dangereux d’habiter notre commune, – Un article sur le nouvel uniforme du général André, critiqué par certains et accusé de n’être pas militaire ! – Lettre ouverte à la Compagnie des Eaux de Suresnes signée de Jean Paterne, ouvrier qui a loué une bicoque à Nanterre et qui demande d’avoir de l’eau, même si celle-ci n’est pas de bonne qualité, et qu’il s’en contentera. Car le Plateau, la route Charles X et le quartier des Loups n’ont point d’eau ! – Conseil municipal du 10 juillet : projet de traité avec l’Union des Gaz pour le passage de ses conduites sous la voie publique et paiement d’une redevance annuelle, accord pour la réalisation d’un abattoir intercommunal, projets d’agrandissement pour les écoles du Centre et du Plateau adressés à l’administration préfectorale, – Compte-rendu de la fête du 14 juillet au Plateau

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 31 – dimanche 2 août 1903
Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Un article de Paul Wiriath qui analyse l’œuvre politique et sociale du pape Léon XIII qui vient de mourir (1878-1903), après avoir régné vingt-cinq ans sur le monde catholique, –  Suite de l’incident avec le Journal « Le Matin » qui a titré son article « La banlieue empoisonnée » en parlant de l’eau de Nanterre en des termes peu agréables, avec la publication d’une lettre d’un citoyen de Nanterre qui rappelle que l’eau de la commune est captée, canalisée et distribuée à l’aide de bornes fontaines étiquetées avec la mention eau de source et, par conséquent, ne donne pas la préférence à l’eau de Seine que lui distribue la Compagnie des Eaux, – Société de Secours mutuels : l’assemblée générale, présidée par M. Gautier, maire, fait état d’un résultat financier peu brillant pour le semestre, étant donné les dépenses occasionnées par les maladies qui ont été fréquentes. De nouveaux membres actifs sont admis, – Germinal : publication du programme du mois d’août.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 32 – dimanche 9 août 1903
Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Distribution des prix aux écoles communales  et au pensionnat de Mlle Bl. Goubault et extrait du palmarès des différentes écoles, – Le projet d’une société cycliste est lancé, – Un concours-lâcher de 6 000 pigeons-voyageurs, à l’occasion de l’inauguration d’un monument élevé à la gloire de la République, a eu lieu à Houilles et la Société colombophile, « L’Hirondelle de Nanterre » y a remporté une médaille de bronze.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 33 – dimanche 16 août 1903
Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Tribune de Paul Wiriath sur l’utilité du chant enseigné dès l’école, – Le recensement de 1901 et les quatre contributions directes : cet article montre comment les chiffres de la population servent à établir, pour chaque localité, certaines charges et divers avantages qu’il est utile de connaître, – Tramway de Courbevoie à Saint-Germain : le Journal officiel publie les résultats comparatifs de l’exploitation pendant les années 1901 et 1902, – Dotation de la Jeunesse de France : les buts de la société sont rappelés ainsi que les conditions d’admission au titre de membre participant.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 34 – dimanche 23 août 1903   Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Article intitulé « Enseignement et liberté » à la suite de l’intervention d’un conseiller municipal qui a défendu l’enseignement congréganiste au nom de la liberté, – Programme de la Fête d’automne du quartier de la Gare : fête foraine, courses à pied, à dos d’âne, en sacs, concert, lâcher de pigeons, bal champêtre et illuminations, – Conseil municipale du 13 août. Plusieurs sujets importants sont abordés : les bénéficiaires du legs Lemaître sont désignés, différentes questions sont posées sur le projet traité avec la Compagnie du Gaz, notamment en ce qui concerne les canalisations et la circulation sur le quai de halage, une subvention de 2 000 F est votée pour le concours de pompes. En ce qui concerne les sœurs récemment expulsées conformément à la loi sur les associations non autorisées, le Conseil émet le vœu qu’elles soient maintenues comme sœurs hospitalières. S’agissant de l’agrandissement des écoles, le maire propose des aménagements afin d’assurer le service de l’enseignement communal et demande la nomination des quatre maîtres et maîtresses nécessaires qui seraient payés par l’Etat, la commune ne disposant pas de ressources suffisantes, – « L’avant-garde de Nanterre » : la société de trompettes a obtenu plusieurs prix au concours de Pantin.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 35 – dimanche 30 août 1903

Programme de l’inauguration des bâtiments communaux le 30 août : remise des pompes, gymnase et stand, – Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Compte-rendu de la Fête d’automne du quartier de la Gare qui s’est achevé par un concert organisé par l’Orchestre symphonique de Nanterre et un bal champêtre, – Le comité des fêtes de la gare a organisé une course à pied à laquelle ont participé un certain nombre de sociétaires.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 36 – dimanche 6 septembre 1903  Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Une nouvelle histoire d’odeur à l’usine de colle survient : l’auteur se demande si une autre pétition ne sera pas nécessaire, –  Compte-rendu de la Fête du 30 août, lors de l’inauguration des bâtiments communaux, – Palmarès du concours de pompes, du concours de gymnastique, – Résultats de la course à pied organisée par le Club sportif de Nanterre.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 37 – dimanche 13 septembre 1903   Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – La maire indique qu’il sera procédé à un adjudication pour la fourniture de charbon, de terre, d’anthracite, de coke, de bois et, en général, de tous combustibles nécessaires au chauffage des établissements communaux, – Publication d’un important article sur l’affaire Dreyfus, signé de M. D’Estournelles de Constant, député de la Sarthe, – Arrêté du maire interdisant momentanément la circulation des voitures et des cavaliers dans les rues du Sanglier, du Docteur Foucault et Volant pendant l’exécution des travaux de construction d’un égout entre la rue Saint-Germain et la Place Saint-Denis, – Résultats des concours organisés par le Club sportif de Nanterre : courses à pied, saut en longueur, 2 000 m handicap disputé par 12 coureurs.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 38 – dimanche 20 septembre 1903   Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Tribune libre sur la gratuité de l’enseignement : une affiche collée par la mairie a créé une vive émotion. Cette affiche relative à l’inscription des enfants à la Caisse des écoles veut imposer de nouvelles charges en menaçant de faire payer les fournitures scolaires, ce qui, depuis de nombreuses années, ne se faisait plus à Nanterre. Outre les pères de famille, de nombreux conseillers municipaux furent surpris car le maire avait nettement récemment déclaré être un partisan convaincu de la gratuité de l’enseignement, – Réouverture de l’école congréganiste : leur directeur a trouvé le moyen de tourner la loi. En effet, une circulaire distribuée à plusieurs milliers d’exemplaires annonce la rentrée des élèves à l’école de garçons du 74, rue Volant dans la première semaine d’octobre. L’enseignement étant interdit aux religieux, ils ont été remplacés par des maîtres séculiers « mais sincèrement chrétiens », – D’autres résultats du Club sportif de Nanterre sont publiés : courses à bicyclette et à pied.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 39 – dimanche 27 septembre 1903  Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – La gratuité de l’enseignement : faisant suite à l’affiche placardée à Nanterre, le maire répond que la municipalité n’a nullement l’intention de refuser la gratuité des fournitures scolaires aux élèves fréquentant les écoles communales mais qu’elle entend que les parents désirant la gratuité pour leurs enfants en fassent la demande à la mairie ! – Le monopole de l’enseignement : l’auteur de l’article revient sur la réouverture de l’école congréganiste de garçons à Nanterre et sur le devoir de l’Etat d’organiser, avec le monopole de l’enseignement à tous les degrés de l’Etat, l’éducation nationale, – Publication des récompenses attribuées au personnel des écoles communales de Nanterre, – Compte-rendu de l’assemblée générale de la Fédération de la Seine des Vétérans des Armées de Terre et de Mer : une longue discussion a eu lieu concernant les avantages et inconvénients de la loi de 1898, – Des précisions sont données sur le concours de pêche organisé par « L’Epinoche ».

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 40 – dimanche 4 octobre 1903

Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Certains journaux font grand bruit au sujet du vice-amiral Maréchal, commandant l’escadre de l’Extrême-Orient auquel le ministre de la Marine a refusé une demande de crédit. Le vice-amiral, au lieu de s’incliner, a répondu avec une certaine insolence et fut relevé de son commandement et rappelé en France, – Nécrologie de Madame Moïse du Comité des Dames françaises. Une allocution a été prononcée par M. Coulbaux, secrétaire du Comité, – Tribune libre au sujet de l’adjudication municipale de la fourniture de charbon, coke et bois de chauffage pour la commune :, adjudication remportée par un fournisseur étranger à la commune alors que la différence de prix avec un fournisseur locale est de … moins de 1% ! – Le rédacteur du « Monde sportif » est venu à Nanterre en vue de voir comment la ville pourrait recevoir la Marche des Midinettes (Paris-Nanterre : 12 km) qui connaît une grande popularité, – Union des Commerçants et Industriels de Nanterre : le comité est satisfait de l’organisation du concours de pompes et de gymnastiques mais regrette toutefois qu’un restaurateur ait été oublié dans la liste des commerçants chargés de recevoir des sociétés de pompes ou de gymnastique, – Le Club sportif fait part des résultats obtenus dimanche dernier

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 41 – dimanche 11 octobre 1903  Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Article de Paul Wiriath sur l’Etat et le monopole de l’enseignement, – Le Conseil municipal vient d’autoriser la création d’un nouveau marché sur la Place de la Gare, – «Compte-rendu du concours de pêche organisé par « L’Epinoche » à l’Ile Fleurie : de nombreux prix ont été remis et un banquet a réuni plus de 50 convives. M. Baillet, président de la section de Nanterre, a prononcé un discours vantant la beauté du cadre de verdure dans lequel s’est déroulé le concours, – Le Club sportif donne les résultats de dimanche dernier.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 42 – dimanche 18 octobre 1903  Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Epinettes et Midinoches : l’auteur de l’article répond à nos concitoyens sur ce qu’est l’épinoche, – Point de vue de Louis Vigneron sur la situation économique et financière de la France et sur « l’éloquence des chiffres », – Conseil municipal du 7 octobre : la rentrée des classes s’est passée de manière satisfaisante et le maire communique les décomptes des élèves. Malgré tout, revient la question de l’agrandissement des écoles et le Conseil décide de faire immédiatement les travaux puis de demander une subvention pour en couvrir les frais, – Publication de l’allocution prononcée par M. Chevalier, président de la section de Nanterre des Vétérans des Armées de terre et de Mer (1870-1871) aux obsèques de M. Ménessiez, membre de cette société, – « La Marche des Midinettes », organisée par le « Monde sportif » : l’administration municipale va adresser, à tous les présidents de sociétés locales, une lettre afin de former un Comité chargé d’organiser des réjouissances publiques. Plusieurs réunions ont lieu pour préparer cet événement.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 43 – dimanche 25 octobre 1903  Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Programme des Grandes fêtes pour la réception des Midinettes prenant part à la Marche Paris-Nanterre : itinéraire (départ des tuileries, face à l’Arc de triomphe), banquet, bal champêtre, concert, – Deuxième article de Paul Wiriath (comme il l’avait annoncé) sur l’Etat et le monopole de l’enseignement.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 44 – dimanche 1 novembre 1903   Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Un citoyen répond assez longuement aux deux articles de Paul Wiriath sur l’Etat et le monopole de l’enseignement, – Compte-rendu des Grandes fêtes pour la réception des Midinettes : une grande foule était présente, les candidates ont franchi la ligne d’arrivée pendant plus d’une heure, le banquet a réuni plus de 110 convives qui ont écouté les discours de M. Edmonds, administrateur du « Monde sportif », M. Baillet, président du Club sportif de Nanterre et enfin de M. le maire de Nanterre. Le concert et le bal ont eu aussi un immense succès, – Association des dames françaises : la présidente, Mme Foix, a indiqué qu’une souscription était ouverte pour la fondation d’un lit de 30 000 F à l’hôpital de l’association, situé à Auteuil, rue Michel-Ange.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 45 – dimanche 8 novembre 1903   Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Assemblée générale des membres de la caisse des écoles : il va être procédé à l’élection de trois membres du Conseil d’administration (MM. Coulbaux, Wiriath et De Courcy). Il semble que la caisse « s’ingénie à thésauriser, au mépris du but pour lequel elle a été créé ». L’élection de nouveaux membres devrait ainsi changer les choses, – Article sur le monopole des pompes funèbres aujourd’hui dans les mains de la fabrique des Eglises et qui va être discuté à la Chambre des députés, – Club sportif de Nanterre : l’assemblée générale adopte définitivement les statuts de l’association et donne le programme de ses prochaines manifestations, – Au congrès du Parti Commercial et Industriel français, la création d’une Union Economique dans la Seine est présentée, incitant les commerçants de la Seine à regarder comment est organisée et fonctionne l’Union économique d’Amiens.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 46 – dimanche 15 novembre 1903   Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Enseignement de liberté : l’auteur de l’article revient sur ces deux sujets, – Assemblée générale de la Caisse des écoles : après le point sur les actions passées, le budget prévisionnel est présenté. Trois membres sont nommés au Conseil d’administration : MM. Coulbaux, De Courcy et Wiriath, – Louis Vigneron dans un article intitulé « Cent fois sur le métier … » revient sur le décret sur les frais de justice à la Chambre.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 47 – dimanche 22 novembre 1903   Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Tribune de Paul Wiriath sur le Canal de Panama et l’impérialisme américain, – Le député M. Féron fait une proposition intéressante au sujet du chapitre du budget relatif aux frais de justice, c’est-à-dire que les membres du jury aient droit à une indemnité correspondant aux dépenses qui leur sont imposées, – Conseil municipal du 13 novembre : diverses questions sont discutées, – Caisse de famille des Sapeurs-pompiers : lors de l’assemblée générale, la situation financière est présentée et se résume par un déficit sur plusieurs chapitres, entre autres la cause des concours et sorties. Les membres du Comité donnent alors leur démission collective et nomme un nouveau bureau, – Union des Commerçants et Industriels de Nanterre : le rapport financier est lu par M. Evrard tandis que M. Gauss, président fait le compte-rendu moral de l’exercice écoulé. Une discussion s’engage au sujet de la création d’un organe purement commercial devant paraître toutes les semaines. Finalement, l’assemblée vote l’abonnement collectif à cet organe officiel des Unions fédérées.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 48 – dimanche 29 novembre 1903   Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Caisse des écoles : après l’assemblée générale, une polémique éclate au sujet des achats qui sont faits dans les maisons parisiennes plutôt que chez les commerçants de Nanterre. La rédaction du Journal de Nanterre répond donc à M. Gauss sur ce sujet mais précise que ce serait plutôt aux commerçants nanterriens de se défendre eux-mêmes, – Prévoyants de l’avenir : M. Morpain, secrétaire général fera une conférence qui traitera de « La Mutualité et les Prévoyants de l’avenir, – Fondation Carnot : Madame Carnot a fait don à l’Académie des Inscriptions et belles lettres d’un titre de rente de 11 000 F, produit d’une souscription ouverte par les Dames Françaises à la suite de l’attentat du 24 juin 1894, à charge de remettre le 24 juin chaque année, en souvenir du président Carnot, cinquante-cinq secours de 200 F chacun à cinquante-cinq veuves d’ouvriers chargées d’enfants que l’Académie aura jugées les plus méritantes, – L’Union économique de la Seine : au cours du Congrès commercial, il a été discuté et adopté la fondation d’une organisation entre commerçants pour la vente à crédit par abonnement. Les statuts ont été adoptés, – Société républicaine des Conférences populaires : M. Moitet fera une conférence sur L’Idéal républicain.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 49 – dimanche 6 décembre 1903   Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Prix de vertu : l’auteur de l’article critique l’attribution par l’Institut de ce prix et l’honneur qui honore des personnes qui ont vécu des situations extrêmement difficiles, mais qu’il est difficile de penser que la société laisse de pareils faits se produire sans rien faire, – Conseil municipal du 20 novembre : le Conseil approuve les comptes de l’administration municipale pour l’exercice 1902 puis vote le budget supplémentaire de l’exercice 1903. S’en suit une discussion sur les alignements de la rue de l’Eglise et sur les fournitures scolaires, – Union des Commerçants et Industriels de Nanterre : décision pour défendre un collègue boucher qui a signé un traité de publicité avec une agence lui offrant une clientèle illusoire. Un compte-rendu du congrès du Parti Commercial et Industriel français est fait en séance, – Résultat de la visite de l’Union des Commerçants et Industriels de Nanterre à M. Féron au sujet du mauvais état de l’avenue de la République, après une pétition qui a recueillie plus de mille signatures, – Le Club sportif de Nanterre fait part  de ses activités.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 50 – dimanche 13 décembre 1903   Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Albert Lenfant signe un article sur la Grande organisation du parti progressiste, – Les propriétaires de chevaux, juments, mules et mulets doivent faire une déclaration en mairie. Il en est de même des propriétaires de pigeons-voyageurs, – Fanfare municipale et des Sapeurs-pompiers : plus de 100 convives ont participé au banquet de la fête de la Sainte-Cécile et de la Sainte-Barbe réunies. Charles Riedmann, président de la Fanfare fait un discours en se félicitant qu’une salle spéciale ait pu être attribuée à la fanfare et que les musiciens participent sont régulièrement aux répétitions. Le bal qui a suivi, a été très animé, – Conseil municipal du 1er décembre : le budget de 1904 est présenté par M. Péan et voté par le Conseil. Le reste de la séance est consacré aux questions de voirie, – Au Club sportif de Nanterre, on a procédé à l’inauguration du terrain de football puis suivi un match entre le CSN et L’Union sportive de la Seine.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 51 – dimanche 20 décembre 1903   Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Les membres du Comité d’Action et de Défense républicaines qui publie le Journal de Nanterre rendent hommage à l’initiative de Mme Nachin, directrice de l’école de filles du Plateau qui vient d’ouvrir un ouvroir. Le but est de confier aux plus grandes filles de l’école la confection de vêtements pour leurs petites camarades moins bien partagées, – Publication d’une lettre reçue par un citoyen nanterrien de G. Lemeunier, vicaire de Rueil et faisant part de ses idées sur l’affaire Dreyfus.

Le Journal de Nanterre – 8ème année -numéro 52 – dimanche 27 décembre 1903  Editorial sur une revue politique de la France et de l’étranger, – Albert Lenfant se réjouit de pouvoir voir une balayeuse dans les rues de Nanterre mais s’inquiète car, pour le moment, il n’en a vu que l’ombre d’une malgré un budget qui se solde par un excédent de recettes ! – G ; Lemeunier, vicaire de Rueil (qui ne pensait pas que sa lettre serait publiée), répond, – Société de Propagande coloniale : M. Delaporte, chargé de mission par le ministre du commerce a fait une conférence sur sa « Mission à Ceylan », accompagnée de nombreuses photographies.

Journal_de_Nanterre_8eme_52_1903

 

Ce contenu a été publié dans Histoire de Nanterre, Journaux locaux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.