Des routes gallo-romaines aux autoroutes – avril 2004

Voies_gallo_romainesJusqu’à la création des autoroutes A14 et A86, les routes de Paris à Saint-Germain, par Chatou et les bords de Seine, ont été les deux grandes voies de circulation qui desservaient Nanterre.
Les routes romaines qui, dans la plupart des cas. ont été établies à l’emplacement des routes gauloises, ont conservé le même itinéraire, mais sont devenues des voies empierrées très solides, qui ont continué à être utilisées après la chute de l’Empire romain. Aux époques gallo-romaines et franques, deux routes desservaient Nanterre : l’une venant de Paris, passait par Neuilly, Courbevoie, puis traversait le village de Nanterre pour relier Chatou et Le Pecq ; l’autre bifurquait environ un kilomètre avant le bourg, dans la direction de Marly, d’où l’on atteignait Saint-Germain sans avoir à franchir te fleuve. Cette dernière étant souvent inondée, la route précédente était sans doute la plus fréquentée, même s’il fallait traverser deux fois la Seine pour regagner Saint-Germain…
Pour lire la suite, cliquer sur l’image ci-dessus

Prolonger la lecture

Bulletin N°24 – la traversée du siècle à Nanterre

Article publié dans le journal municipal Nanterre info
L’autoroute A86 à Nanterre – janvier 2019 
L’avenue Georges-Clemenceau, autrefois route de Paris (1) – janvier 1995
L’avenue Georges-Clemenceau, autrefois route de Paris (2) – fevrier 1995
L’avenue du Maréchal-Joffre autrefois route de Cherbourg (1) – mai 1995
L’avenue du Maréchal-Joffre autrefois route de Cherbourg (2) – juin 1995

 

Ce contenu a été publié dans Articles de la Société d'Histoire dans Nanterre Info, Des origines à nos jours..., Histoire de Nanterre, Transports, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.