Achille HENNAPE maire de Nanterre de 1881 à 1890 puis de 1896 à 1900

Né au Cateau dans le département du Nord le 13 mai 1845, il entre dans la vie active en 1863. Plus tard il s’installe à Paris en tant que négociant drapier au 3 place de Valois.
Élu au Conseil Municipal de Nanterre en 1878, il devient  maire de Nanterre, à 36 ans, en 1881, réélu dans ces fonctions en 1884, puis en 1888, il démissionne en 1890 tout en restant membre du Conseil Municipal.
Il est le premier maire de Nanterre réellement élu par les citoyens suite à la mise en place et la consolidation de la IIIe République. Tous ses prédécesseurs, depuis la Restauration avaient été désignés par le pouvoir royal puis par les préfets.

Négociant en draps à Paris, secrétaire de la Chambre syndicale de la Draperie, Républicain surnommé « le bouillant Achille » il soutient le gouvernement républicain et se heurte au boulangisme. Comme il reprochait au conseil municipal son immobilisme dans la gestion de la ville celui-ci dénonça son autoritarisme. Il démissionne du mandat de maire en 1890 tout en demeurant conseiller municipal. Il est réélu au Conseil municipal en 1892.
A nouveau candidat et tête de liste en 1896, il gagne largement les élections municipales. le Conseil Municipal l’élit maire de Nanterre.  Pendant ce mandat, en juin 1897, la ville reçoit  Félix Faure, Président de la République, venu en visite officielle à la Maison de Nanterre le 17 juin 1897.
Au cours de ses mandats Il inaugure le Groupe scolaire des filles et la Cantine scolaire. Il est à l’initiative de la création de la Nanterrienne, société municipale de tir, de gymnastique et d’exercices militaires, de l’Association philotechnique.
Il est aussi membre du Conseil Directeur de la société les Ambulanciers de France; membre d’honneur de la Société des Sauveteurs-Ambulanciers de la Seine et de la Marne; membre du Cercle national républicain, ancien délégué cantonal ; membre du Conseil général de surveillance de la Maison départementale de Nanterre , ancien président de la Conférence municipale des Maires du département de la Seine; fondateur du Syndicat de la Presse suburbaine, et directeur du Journal du Commerce. Il fut Président de la Fédération des maires du département  de la Seine.
Il meurt le 17 juin 1901 à son domicile 13, place de la Fête (aujourd’hui place Foch assez communément appelée aussi place du Marché) à l’âge de 56 ans suite à un accident survenu lors d’un voyage en train depuis Paris. Son décès provoque une immense émotion parmi toute la population de Nanterre.
Le Journal de Nanterre du 27 juin 1901 lui rend hommage.
Une rue de Nanterre porte son nom.

Ce contenu a été publié dans Chronologie, Maires de Nanterre. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.