La rue Raymond-Barbet, autrefois rue de Colombes – avril 1993

Le jeudi 9 septembre 1819, a lieu dans cette rue de Colombes, un événement important pour la corporation des « chaircutiers forains » : la pose de la première pierre d’un nouvel abattoir situé à « cent mètres du pays au delà de la porte St-Denis ». Le ministre d’Etat, le comte Bourienne, le sous-préfet de l’arrondissement, l’ancien et le nouveau maire (M. Pirault des Chaumes et M. Sanné) et les notables, assistent à la cérémonie qui marque « la consécration du bienfait que messieurs les chaircutiers viennent de recevoir du gouvernement ».
La charcuterie est alors une activité pratiquée à Nanterre depuis plus de cinq siècles. Il existe deux sortes de charcutiers : « les forains » qui achètent et vendent essentiellement sur le marché parisien et les autres qui travaillent pour le bourg. Cet abattoir, ainsi qu’un échaudoir commun, est destiné à l’abattage des porcs.
Pour lire la suite cliquer sur l’image

La rue Raymond-Barbet dans le Dictionnaire Historique de Nanterre
Voie publique longue de 825 mètres commençant place Plainchamp et se terminant boulevard F.V. Raspail.
C’est une partie de la rue de Colombes qui, pendant très longtemps, relia le centre du bourg à la ville voisine (voir rue de Colombes).
Par délibération du 11 mai 1978, le Conseil municipal lui donna le nom de Raymond Barbet en hommage à celui qui fut pendant 38 années de 1935 à 1975 le Maire de notre ville, député de Nanterre-Suresnes entre 1962 et 1978 et Conseiller Général de la Seine de 1937 à 1967.
Sous son impulsion Nanterre connut les plus grandes transformations de son histoire..

 

La Société d’histoire de Nanterre a consacré plusieurs articles à l’agriculture, articles que vous pouvez lire en cliquant sur leur titre.Il y a cent ans… le cheval
Il y a cent ans, les paysans de Nanterre
Nanterre au temps des moulins
Histoires de poules à Nanterre
Les nourrisseurs
La grève des ouvriers champignonnistes en 1909
L
apins et chenilles, nuisibles d’autrefois – juillet 2016

Ce contenu a été publié dans Agriculture, Articles de la Société d'Histoire dans Nanterre Info, Histoire de Nanterre, Publications de la SHN. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.